Art Sy

03 - Un aperçu concernant les collectionneurs d'art par Art Sy - Sept. 2022

Régulièrement Art Sy organise une étude du marché de l'art et les résultats (en anglais) peuvent être téléchargés sur leur site.

Pour celle et ceux qui ne reçoivent pas leur newsletter ou qui ne comprennent pas l'anglais, nous avons fait ci-dessous une traduction de cette étude, toujours très intéressante pour le suivi du marché de l'Art actuel.

Sommaire de cette étude :

- Introduction               
- Inflation                     
- Achat en ligne
- Nouveaux collectionneurs                
- Artistes émergeants 

Qu'est-ce qui impacte les collectionneurs d'art d'aujourd'hui ?

C'est une question qui vaut toujours la peine d'être posée, surtout pendant les périodes de volatilité économique comme la présente.
Et parce que le marché de l'art tourne autour de ce que font les collectionneurs - acheter de l'art - ce qui les affecte, affecte également les galeristes, les curateurs et les autres professionnels qui aident à la vente d’art et donc aident à collectionner des œuvres.

Cet été, Artsy a interrogé des collectionneurs du monde entier pour vérifier leurs comportements actuels, leurs préférences, etc.

Avant une autre saison chargée, nous partageons nos idées pour donner aux galeries et aux collectionneurs une compréhension immédiate du marché de l'art.

De l'inflation à l'achat en ligne et plus encore, les thèmes suivants parlent de l’art de la collection - en ce moment.

Inflation

Malgré l'inflation, la moitié des collectionneurs n'a pas encore changé d'habitudes d'achat.

Les collectionneurs à revenu élevé n’éprouvent pas de problème à dépenser régulièrement de l'argent pour l'art, même en période de ralentissement économique.

Un effet secondaire majeur de la pandémie a été l'augmentation des prix des biens et services de consommation, mais cela n'a pas diminué les habitudes de consommation de la plupart des collectionneurs, 51 % d'entre eux affirmant que l'inflation n'a pas eu d'impact sur leurs achats au cours des 12 derniers mois.

Cela signifie, bien sûr, que 49 % des collectionneurs se sentent touchés par l'inflation. Mais un marché de l'art plus accessible signifie qu'il y a plus de collectionneurs actifs en jeu, qui ont tous des niveaux de confort variés et des approches différentes pour traverser les périodes économiques volatiles.

Ce que nous voyons maintenant, c'est que lorsque l'économie se resserre, le marché de l'art se concentre davantage au sommet. Les dépenses des collectionneurs ayant moins de revenus disponibles diminuent, tandis que ceux qui ont plus d'argent se sentent à l'aise pour poursuivre leurs habitudes d'achat comme toujours, voire augmenter leurs dépenses.

En effet, près de 60% des collectionneurs avec un revenu entre 250 000 $ et 500 000 $ ont déclaré que l'inflation ne les avait pas fait changer leurs dépenses en art. Pour ceux dont le revenu est supérieur à 500 000 $, ce chiffre passe à 74 % - et 25 % des collectionneurs de cette tranche ont acheté plus d'œuvres d'art au cours des 12 mois que l'année précédente.


Les % de collectionneurs qui ont déclaré que l'inflation n'avait pas eu d'impact sur leurs achats d'art au cours des 12 derniers mois.
 
Total des collectionneurs : 51%

Collectionneurs ayant des revenus annuels entre 250 K$ et 500 K$ : 60 %
  

Les achats en ligne

De plus en plus de collectionneurs dépensent une plus grande partie de leur budget d’achat d’art en ligne. 


Le monde de l'art IRL est de retour en plein essor, mais une majorité de collectionneurs préfèrent toujours la facilité d'acheter de l'art en ligne.

Même si les salons physiques ont repris et les espaces galeries ont rouvert, les achats en ligne sont restés un élément important des habitudes d'achat des collectionneurs -et ont même augmenté en volume sur tous types de collectionneurs.

Dans l'ensemble, 76 % des collectionneurs ont acheté de l'art en ligne au cours des 12 derniers mois. Pour les collectionneurs de la "nouvelle génération" - qui ont commencé à collectionner au cours des quatre dernières années et qui ont dépensé au moins 5 000 $ en art au cours de l'une de ces années - l'achat d'art en ligne est hautement préféré, 90 % l'ayant fait au cours de l'année écoulée.

Il ne s'agit pas non plus d'achats ponctuels : au cours de l'année écoulée, 56 % de tous les collectionneurs ont dépensé plus de la moitié de leur budget artistique annuel en ligne.

Ces chiffres indiquent que l'achat d'art en ligne continuera de gagner en importance à mesure que de nouveaux collectionneurs entreront sur le marché. Il est fort probable que beaucoup aient déjà acheté d'autres produits de luxe en ligne, tels que des montres, des antiquités ou des voitures. Ils s'attendront donc probablement à ce que leur expérience d'achat d'art soit tout aussi transparente.

Les places de marché d'art en ligne sont des terrains particulièrement propices à la découverte de nouvelles œuvres.
44% des répondants ont utilisé des sites internet pour découvrir les œuvres qu'ils finissent par acheter.
Les avantages de choisir des œuvres en ligne se sont également étendus aux visites physiques, 61 % des collectionneurs ayant acheté une œuvre en personne après l'avoir découverte en ligne.


Les collectionneurs qui ont acheté de l’art en ligne au cours des 12 derniers mois.
 
Tous les collectionneurs : 76 %
 
La nouvelle génération de collectionneurs : 90 %


De plus en plus de collectionneurs dépensent une plus grande partie de leur budget artistique en ligne.

Les collectionneurs qui ont dépensé plus de la moitié de leur budget artistique en ligne : 56 %


Nouveaux Collectionneurs

Ils achètent plus d'art que jamais auparavant.

Aidés par des méthodes d'achat plus simples et un monde de l'art plus accessible, les nouveaux collectionneurs façonnent le marché de l'art de demain.

En 2022, 73% de tous les collectionneurs ont acheté le même nombre d'œuvres ou plus que l'année dernière, contre 68% en 2021. Ce chiffre est encore plus élevé pour les nouveaux collectionneurs « nouvelle génération », 86 % ayant acheté le même nombre d'œuvres ou plus (contre 78 % l'an dernier).

La croissance du pouvoir d'achat des collectionneurs de la nouvelle génération est alignée sur l'essor du marché de l'art en ligne. Parmi ces nouveaux collectionneurs, 57 % ont découvert un artiste via une place de marché ou un site en ligne dont ils ont ensuite collecté les œuvres, et 46 % ont acheté de l'art sur un site de vente d’art l'année dernière. De plus, 66 % préfèrent découvrir les œuvres d'art sur leurs smartphones.

Ces habitudes d'achat en ligne s'accompagnent d'attentes en matière de commodité, telles que les prix publics. Parmi tous les collectionneurs de la nouvelle génération, 70 % considèrent que le manque de visibilité des prix est leur principal obstacle à l’achat en ligne.

 La plupart des collectionneurs préfèrent également payer leurs œuvres d'art par carte de crédit, 60 % de tous les répondants (et 68 % des collectionneurs de nouvelle génération) la plaçant au-dessus des autres méthodes de paiement telles que le virement bancaire.

Au-delà de leur commodité, les cartes de crédit sont plus sûres que les documents papier et les emails obsolètes sur lesquels les galeries se sont appuyées et ont effectué des transactions pendant des années, ouvrant la porte à la fraude. 

Les collectionneurs y pensent également lorsqu'ils achètent de l'art avec leur carte de crédit, parmi lesquels 70 % mettent la sécurité comme priorité absolue lors du transfert de fonds vers une galerie.


% de collectionneurs ayant acheté le même nombre d’œuvre d'art ou plus par rapport à l'année précédente :

Tous les collectionneurs : 73 %

La nouvelle génération de collectionneurs : 86 %



Augmentation des achats d'art effectués cette année par les nouveaux collectionneurs par rapport à 2021 :

Ont acheté 1 – 2 œuvres : 51 %

Ont doublé le nombre d’œuvres achetées habituellement : 35 %

Ont plus que doublé leurs dépenses habituelles : 11 %

Les artistes émergeants

Les collectionneurs accordent une grande attention à ces artistes émergents.

Sur Artsy, les collectionneurs suivent, et achètent des œuvres, d'un groupe diversifié d'artistes émergents, tout nouveau sur la plateforme au cours des 12 derniers mois.

De tous les artistes nouvellement ajoutés sur Artsy cette année, un groupe de 20 talents mondiaux émergents se distingue comme le plus suivi par les collectionneurs.

Parmi eux, Alfie Caine, Nedia Were et Danielle Mckinney, jeunes peintres figuratifs du Royaume-Uni, du Kenya et des États-Unis, respectivement, comptent plus de 400 adeptes. 

De plus, 60% sont des artistes de couleur, dont 7 du top 10.

Au total, ces 20 artistes ont généré 891 actions commerciales sur Artsy, définies comme des enchères, des commandes ou des demandes de collectionneurs.

L'activité commerciale est liée au suivi d'un artiste sur Artsy, car les collectionneurs reçoivent des notifications sur les œuvres nouvellement disponibles des artistes qu'ils suivent - et plus il y a d'œuvres d'art à vendre, plus il y a de possibilités de collectionner. 
 
Fin de l’étude Art Sy